Blog


le café-couches

Le premier café-couches a lieu dans 3 jours ! Mais savez vous ce qu’est un café couches?

allez, je vous en dit un peu plus 🙂

C’est quand?
le dernier samedi de chaque mois, à 16h

C’est où?
à la salle des associations de Bretagne de Marsan. Elle se trouve au 13 avenue du pas, en face de la mairie, juste à coté de l’entrée de l’école.

Bretagne de Marsan se trouve dans les Landes, à peu près à mi chemin entre Mont de Marsan et Grenade sur l’Adour, 25 min de Aire sur l’Adour, 40 min de Dax.

Ca dure combien de temps?
environ 2h, il faut bien ça pour faire le tour!

On va parler de quoi?
– de couches lavables, bien sur, mais pas que. J’ai plusieurs modèles de couches en démo, vous pourrez tester la mise en place sur un poupon, on verra les différentes gammes, et je répondrais à vos questions. On abordera plein de choses, les TE1, TE2, classiques, l’entretien, les matières, les marques (par exemple bummis, hamac, tots bots, blueberry, Apinapi …)
– de produits naturels pour femmes: coupes menstruelles, protections lavables, lingettes démaquillantes lavables, accessoires d’allaitement…
– de produits de soins pour bébé, maman et toute la famille, une gamme naturelle et bio de la marque Néobulle. Pour les bosses et bobos, ou les 1ères dents de bébé, pour la toilette, pour l’allaitement, pour renforcer l’immunité, pour le bain…
– et bien sûr, on échangera nos expériences, autour d’un bon gouter 🙂


Et ça coute combien?
10€, en sachant que toute participation à un café couche vous donne droit à un bon d’achat de 5€, utilisable sur tous les services de l’asso sans limite de validité. Donc au final, ça ne vous coutera que 5€.
le 1er café couches de 2015 sera gratuit 🙂

Est ce que je peux venir avec mes enfants?
Oui bien sûr, avec plaisir! A savoir que la salle n’est pas super équipée, prenez 1 ou 2 jouets 🙂

Vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me contacter !


recettes de lessive: cendre et savon de Marseille 2

Tout a l’heure, j’ai croisé une collègue (très sympa en l’occurrence 😉 ), qui me parlait de ma recette de lessive.

Et justement, on me la demande  souvent cette recette, et pour plusieurs raisons:
– par les temps qui courent, y’a pas de petites économies!
– et puis savoir avec quoi on lave son linge, à une époque où il y a de plus en plus d’allergies, c’est assez rassurant
– il y a aussi la satisfaction personnelle du cémoikiléfé 🙂
Bon alors moi j’ai 2 recettes, lessive au savon de Marseille et lessive a la cendre
Lessive au avon de Marseille
Il vous faut:
– 1 grand récipient (5  litres minimum)
– 3 litres d’eau
– 150g de savon de Marseille, du vrai en bloc, sans glycérine sans autre trucs ajouté, juste de l’huile d’olive. (petit focus sur le savon de Marseille à la fin de l’article)
-50g de bicarbonate de soude, qu’on trouve en grande surface au rayon du sel (c’est aussi un produit alimentaire), en magasin bio, en magasin de bricolage…
– option non indispensable: une quinzaine de gouttes d’huiles essentielles (tea tree, citron pour ma part, pour leurs vertus désinfectantes et la bonne odeur)
– un bidon vide
Pour commencer il faut râper le savon pour en faire des copeaux (rassurer vous c’est la seule partie pénible!) Ensuite, faire bouillir l’eau, puis ajouter le savon, et bien mélanger jusqu’à ce que ça fonde.
Vous pouvez alors ajouter le bicarbonate tout en continuant de mélanger, ça va mousser c’est normal (d’où l’intérêt du grand récipient, sinon ça peut déborder).
Laisser refroidir.
Ajouter vos huiles essentielles quand c’est bien froid (si vous ajoutiez dans l’eau chaude vos huiles perdrez leurs propriétés)
Verser dans le bidon.
Et voilà, le tour est joué. Secouer avant chaque utilisation.
Cout: 1€ pour 1,5 litre environ
Lessive à la cendre
Il vous faut:
– 2 litres d’eau
– 4 verres à moutarde de cendre propre
– option: une dizaine de gouttes d’huiles essentielles
– un bidon
– un entonnoir
– un filtre à café ou un torchon
Moi j’ai de la cendre de pellets (granules de bois, donc c’est très propre) si vous utiliser de la cendre de cheminée il faut prendre seulement le meilleur, bien filtrer.
Verser la cendre dans l’eau, et laisser macérer pendant quelques jours en remuant de temps en temps. En général, je la laisse 4-5j, en remuant quand je passe devant, c’est à dire un coup le matin, puis en rentrant du boulot puis quand je vais me coucher…
Après macération, verser dans le bidon en filtrant la cendre a l’aide de l’entonnoir et du filtre (ou torchon en guise de filtre, plus écolo). Il peut être nécessaire de filtrer 2 ou 3 fois avant d’arriver à un résultat propre.
Ajouter les huiles essentielles, le tour est joué! Et la pour le coup, c’est gratuit !
Alors? Ça vous semble toujours aussi barbare de faire sa lessive soi même?
Avouez, c’est encore plus simple que de faire une soupe! (Une vrai bien sur, avec des légumes, pas une brique pleine de cochonneries)
Maintenant je vous laisse tester ! Vous me raconterez?
Edit: focus sur le savon de Marseille
Il existe 4 grandes maisons qui fabriquent le vrai savon de Marseille, et seulement 4. Elles se sont regroupées pour créer une marque collective, en attendant que l’INPI crée la marque déposée.
– Marius Fabre
– Fer à cheval
– savonnerie du midi
– le sérail
toutes les informations sur cette marque collective et la fabrication du vrai savon de Marseille se trouvent ici.
Pour les habitants du coin, j’ai (enfin) trouver où se fournir en savon, auprès de Sylvie de Bleu Blanc Vert, qui habite a Bas Mauco.
Elle saura vous conseiller quant au savon à acheter pour réussir votre lessive, j’aime le fait de pouvoir acheter au plus prêt de chez soi sans avoir à passer par une commande internet. Vous pouvez acheter à son domicile ou lors des salons auxquels elle participe.
Il y a bien sûr d’autre endroits où acheter du vrai savon de Marseille, souvent en jardinerie ou magasins bio, toujours vérifier la marque et la composition!
A savoir qu’il existe d’autres fabricants qui savent faire le savon de Marseille, la recette n’étant pas secrète toute personne maîtrisant la fabrication de savon peut tenter de se lancer. Vous pourrez donc en trouver ailleurs que dans ces 4 grandes maisons. Mais assurez vous des composants avant de vous en servir pour laver vos couches!

aujourd’hui je vous parle de moi

coucou!
aujourd’hui un petit article pour vous parlez de moi !

Je suis maman de 3 filles, 10 ans, presque 8 ans, et 2 ans, mariée à mon chéri depuis de nombreuses années. Je vis dans les landes depuis 2 ans et demi, et dans l’ensemble ou s’y plait pas mal. Mais j’avoue, on n’a pas trop pris le temps de découvrir la région encore, parce que la 1ere année c’est passée dans les travaux, gros travaux de rénovation, genre « tu vis plus tu ne fais que ça ». une très belle expérience qu’on a partagé en famille, puisque les filles ont très souvent été présentes avec nous sur le chantier.

Quand j’étais scolarisée, je m’orientais vers un métier de la petite enfance. j’ai commencé mes études pour devenir instit, le but ultime étant d’enseigner dans une classe mixte sourds-entendants. J’avais commencé l’apprentissage de la langue des signes, j’adorais ça. Et puis Mr mon futur mari est arrivé dans ma vie, les choses ont changé d’aspect à cause de son travail, je me suis retrouver à travailler un temps en centre aéré et accueil périscolaire, puis j’ai changé de voie, la raison et le job stable ont parlé.
Mes enfants m’ont ramené dans le chemin de la petite enfance, puisque me voilà maintenant monitrice de portage, avec plein d’ambition pour ma 2ème carrière. Je vous en parlerai dans un prochain billet 🙂

Un trait de caractère, je suis très tolérante. J’avoue, je ne l’ai pas toujours été ! Mais l’école de la vie nous fait évoluer, et j’ai beaucoup gagné en tolérance. Comme quoi on se bonifie avec le temps 🙂  Par contre, il ne faut pas me chercher, parce que je peux rester calme très longtemps, mais quand j’explose, y’a plus de retour en arrière possible! Au début de notre couple, mon chéri m’appelait son pit-bull lol ( sans aucun manque de respect de ma part aux gens possédant un pit bull, je sais bien que tous ne sont pas agressifs!). Là aussi la maturité m’a calmée, mais si certains qui ont croisé mon chemin peuvent en douter 🙂

Autre trait de caractère, je suis écolo-économe. C’est à dire écolo pour tout ce qui peut me faire économiser de l’argent. Je ne vais pas acheter mes légumes plus cher dans le rayon bio, je préfère les faire pousser dans mon potager. L’an dernier j’ai refusé de traiter mes ronces avec des horribles produits chimiques, j’ai préféré la méthode douce, tondeuse en intensif, pour les tuer. Et ma fois à force de persévérer, on a vaincu :-). On a fait le choix d’isoler un maximum notre maison pour économiser le chauffage, c’est ça aussi les économies.
Et puis dans ce soucis écolo-économe, ma dernière est en couches lavables depuis ses 2 mois, ça me semblait impossible pour mes ainées, mais tellement logique pour elle! Et pourtant j’ai subit les idées reçues de mon entourage à cause de mes couches ! Oui, je lave mes couches, et j’en suis fière !

Allez, zou, la prochaine fois, je vous parle de l’asso, et de tout ce qu’elle vous propose comme services !